Tempête sous un crâne

Tempete-sous-un-crane-bellorini-une-saison-a-paris

THEATRE – JUSQU’AU 10 AVRIL 2016 – TGP, CDN DE SAINT-DENIS – « Il y a un spectacle plus grand que la mer, c’est le ciel ; il y a un spectacle plus grand que le ciel, c’est l’intérieur de l’âme. » Les Misérables, Victor Hugo

C’est à un monument que s’attaque le jeune auteur et metteur en scène Jean Bellorini en 2010 en adaptant « Les Misérables », devenu « Tempête sous un crâne ». Manqué à l’époque, j’ai aimé depuis « Paroles Gelées » et « La bonne Ame du Sé Tchouan » et suivi le parcours du jeune metteur en scène et de sa troupe.
Lire la suite

A Tort ou à Raison

spectacle-theatre-michel-bouquet-une-saison-a-paris

THEATRE – AU THEATRE HEBERTOT JUSQU’À FIN AVRIL 2016 – Voici plusieurs mois que Michel Bouquet, 90 ans, est en haut de cette affiche. Il avait déjà incarné en 1999 le chef d’orchestre allemand Wilhelm Furtwängler et il s’agit ici d’aller encore plus loin. Son jeu tout entier est au service de l’âme et conscience de son personnage et de ces mots : A Tort ou à Raison.

Accusé d’être resté à la tête de l’Orchestre Philarmonique de Berlin sous Hitler, voir d’avoir sympathisé avec les nazis, Wilhelm Furtwängler devra se justifier encore et encore, auprès d’un officier américain très partial. Se sait-il coupable ou innocent ? On ne le sait pas et ce n’est finalement pas le propos du spectacle.
Lire la suite

La Médiation

la-mediation-une-saison-a-paris

THEATRE, AU THEATRE DE POCHE MONTPARNASSE – 4 excellents comédiens, une petite chaise qui figure l’enfant dont il est question et des dialogues très justes, très fous, très drôles, voilà Le tableau de LA MEDIATION au Théâtre de Poche Montparnasse., contre toute attente, pièce de théâtre comique.

Chloé Lambert, l’auteure est aussi Anna, la mère de l’enfant, Julien Boisselier endosse le rôle du père et assure la mise en scène tandis que les excellentes Raphaëline Goupillau et Ophelia Kolb campent des médiatrices neutres mais pas trop de la pièce.

Justesse et caricature, les 4 comédiens sont sur le fil et ne tombent jamais. Du coup, les excès de leurs personnages sont autant de manières vraiment drôles de voir la communication se couper, se rétablir et de percevoir « La Folie du Point de vue ».
Lire la suite